Journey to Freedom Day Statement by Senator Ngo

[LE TEXTE FRANÇAIS EST IMMÉDIATEMENT APRÈS LE TEXTE ANGLAIS]

Statement
April 30, 2015
For immediate release

Journey to Freedom Day Statement by Senator Ngo

April 30, 2015, Ottawa – Senator Thanh Hai Ngo today issued the following statement to mark the first Journey to Freedom Day:

“Today, I am pleased to announce the very first official Journey to Freedom Day. The act designating this day received Royal Assent from the Senate on April 23, 2015.

This year’s Journey to Freedom Day commemorates the 40th anniversary of the fall of Saigon, the beginning of the exodus of the boat people, and the acceptance of Vietnamese refugees in Canada. 

Journey to Freedom Day recognizes April 30 as a national day that will bring the attention of all Canadians to the tragic events of the perilous exodus of Vietnamese refugees who fled their homeland in search of freedom after the communist invasion of South Vietnam and the fall of Saigon on April 30, 1975. This day will be an opportunity to pay tribute to the Canadian government and to all Canadians who rose to the challenge and welcomed thousands of refugees with open arms, and to celebrate the incredible contributions of Vietnamese refugees to Canadian society.

Today, at the site of the National Memorial to Victims of Communism near the Supreme Court on Wellington Street, Vietnamese‑Canadians remembered those who lost their lives fighting for their right to freedom. Various communities rallied together as strong and proud Canadians in appreciation of the Memorial before marching to Parliament Hill for the Journey to Freedom Rally and a presentation of the Nansen Refugee Award, which was given to the people of Canada in 1986.

Canada, one of the first countries to respond to the plight of the boat people, welcomed Vietnamese refugees with open arms. Canadians from all walks of life responded without hesitation and became part of a vast international effort dedicated to finding a safe haven for refugees. In what would come to be viewed as the worst refugee crisis of the century, Canada led the world and changed public opinion from indifference to caring by accepting more than 60,000 refugees who desperately needed a place to rebuild their lives.

In 1986, the Nansen Refugee Award was awarded to the people of Canada by the United Nations High Commission for Refugees in recognition of their essential and constant contribution to the cause of refugees from South Vietnam. The Award is the equivalent of the Nobel Prize, and marks the only time in history that an entire country has been so recognized

For the past 40 years, thriving Vietnamese communities from coast to coast have gathered on April 30 to commemorate their perilous journey, share their heritage and express their gratitude to Canada. The 40th anniversary of the fall of Saigon is a moment not only to acknowledge loss and grief, but also to express gratitude for Canada’s humanitarian response to the refugee crisis.

The growing and vibrant Vietnamese-Canadian community now encompasses three proud and thankful generations of Vietnamese-Canadians who live in freedom and contribute to Canada’s prosperity. As Prime Minister Harper stated during the Lunar New Year celebration in 2015, the Vietnamese-Canadian heritage is a story of strength and survival, of resilience and renewal, of faith, family and freedom.

Today, we are reminded that freedom is not free, as demonstrated by the Vietnamese people who fled the communist regime, sacrificing everything in hopes for a better future. We remember those who lost their lives looking for freedom, and remember the country that opened its arms to hundreds of thousands of refugees with no place to go.

I would like to thank Prime Minister Harper, the Government of Canada, my colleagues in Parliament and Vietnamese-Canadians for envisioning Journey to Freedom Day as a day to honour Canada’s humanitarian tradition of accepting refugees during and after the Vietnam War, to thank Canada for saving our lives, and to commemorate the new life those forcibly displaced Vietnamese people found 40 years ago.”

-30-

Senator Thanh Hai Ngo

http://senatorngo.ca/bill-s-219eng/

thanhai.ngo@sen.parl.gc.ca

613-943-1599

 40-nam-hanh-trnh-tim-tu-do

[LE TEXTE FRANÇAIS SUIT]

Déclaration

Le 30 avril 2015

Pour diffusion immédiate

Déclaration du sénateur Ngo

à l’occasion de la Journée du Parcours vers la liberté

Ottawa, le 30 avril 2015 – Le sénateur Thanh Hai Ngo a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion de la première Journée du Parcours vers la liberté :

« Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’annoncer la toute première Journée du Parcours vers la liberté, qui a été reconnue dans une loi ayant reçu la sanction royale au Sénat le 23 avril 2015.

Cette année, la Journée du Parcours vers la liberté commémore le 40e anniversaire de la chute de Saigon, le début de l’exode des réfugiés de la mer et l’accueil des réfugiés vietnamiens au Canada.

Célébrée le 30 avril, la Journée du Parcours vers la liberté est une journée nationale rappelant aux Canadiens l’exode périlleux des réfugiés vietnamiens qui, en quête de liberté, ont fui leur pays après l’invasion communiste du Sud-Vietnam et la chute de Saïgon le 30 avril 1975. Cette journée rend aussi hommage au gouvernement du Canada et à tous les Canadiens, qui ont su se montrer à la hauteur en accueillant des milliers de réfugiés à bras ouverts. Enfin, elle souligne les remarquables contributions des réfugiés vietnamiens à la société canadienne.

Aujourd’hui, des membres de la communauté canado-vietnamienne se sont réunis au Monument aux victimes du communisme situé près de la Cour suprême, sur la rue Wellington, en souvenir des personnes qui ont perdu la vie en voulant défendre leur droit à la liberté. Des membres de diverses communautés, également réunis devant ce monument, se sont joints à eux pour parcourir à pied la distance jusqu’à la Colline du Parlement afin de participer au rassemblement organisé à l’occasion de la Journée du Parcours vers la liberté et à la présentation de la Médaille Nansen, décernée aux Canadiens en 1986.

Le Canada a été parmi les premiers pays à réagir à la détresse des réfugiés de la mer et à les accueillir à bras ouverts. Des Canadiens de tous les horizons ont répondu à l’appel sans hésiter, contribuant à ce vaste effort international visant à trouver un refuge sûr aux réfugiés. À la suite de la pire crise des réfugiés du siècle, le Canada a vaincu l’indifférence du monde et éveillé sa sollicitude en accueillant plus de 60 000 réfugiés qui avaient désespérément besoin d’un endroit où reconstruire leur vie.

En 1986, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a remis à la population canadienne la Médaille Nansen en reconnaissance de sa contribution précieuse et constante à la cause des réfugiés du Sud-Vietnam. Cette médaille est l’équivalent du prix Nobel en matière de protection des réfugiés. C’est la seule fois dans l’histoire qu’elle a été décernée à un pays tout entier.

Voilà maintenant 40 ans que les communautés vietnamiennes d’un océan à l’autre se rassemblent le 30 avril pour commémorer leur parcours périlleux, faire connaître leur patrimoine et exprimer leur gratitude au Canada. En ce 40e anniversaire de la chute de Saigon, souvenons-nous de nos pertes et de nos deuils, et soyons reconnaissants au Canada pour son intervention humanitaire devant l’afflux de réfugiés.

La communauté canado-vietnamienne est en plein essor; elle compte désormais trois générations de Canadiens d’origine vietnamienne qui vivent en liberté et contribuent à la prospérité du Canada. Comme le premier ministre Harper l’a souligné lors de la célébration du Nouvel An lunaire en 2015, l’histoire des Canadiens d’origine vietnamienne est une histoire de force et de survie, de résilience et de renouvellement, de foi, de famille et de liberté.

Aujourd’hui, nous sommes conscients que la liberté a un prix et que les réfugiés de la mer l’ont payé en quittant leur pays pour échapper à l’invasion communiste, en laissant tout derrière eux dans l’espoir d’un avenir meilleur. Nous avons une pensée pour ceux qui ont perdu la vie en aspirant à la liberté, et nous sommes gré au Canada de l’accueil qu’il a réservé à des centaines de milliers de réfugiés qui n’avaient nulle part où aller.

Je tiens à remercier le premier ministre Harper, le gouvernement du Canada, mes collègues du Parlement et les Canadiens d’origine vietnamienne d’avoir songé à faire de la Journée du Parcours vers la liberté une journée pour honorer la tradition d’accueil humanitaire du Canada pendant et après la guerre du Vietnam. Je tiens également à remercier le Canada d’avoir sauvé nos vies et de commémorer la liberté retrouvée par les réfugiés vietnamiens il y a 40 ans. »

-30-

Sénateur Thanh Hai Ngo

http://senatorngo.ca/fr/bill-s-219fre/

thanhai.ngo@sen.parl.gc.ca

613-943-1599

This entry was posted in #hanhtrinhtoitudo, Thời Sự and tagged . Bookmark the permalink.