The Journey to Freedom Act Receiving Royal Assent

ngo-thanh-hai-thuong-nghi-siSTATEMENT / DÉCLARATION – The Journey to Freedom Act Receiving Royal Assent / sanction royale de la Loi sur la Journée du Parcours vers la liberté

April 23, 2015
For immediate release

Statement by Senator Ngo on Bill S-219 – The Journey to Freedom Act Receiving Royal Assent

April 23, 2015, Ottawa – Senator Thanh Hai Ngo today issued the following statement to mark the Royal Assent and coming into force of Bill S-219, the Journey to Freedom Day Act:

On April 22, 2015, Bill S-219 passed third reading in the House of Commons. Today, I am pleased to announce that the Journey to Freedom Day Act has received Royal Assent.

This act respecting a national day of commemoration of the exodus of Vietnamese refugees and their acceptance in Canada after the fall of Saigon and the end of the Vietnam War will recognize April 30 of every year as Journey to Freedom Day, a dark day also known as Black April Day by some members of the Vietnamese-Canadian community.

This year’s Journey to Freedom Day on April 30, 2015, will mark the 40th anniversary of the fall of Saigon, the beginning of the boat people’s exodus, and the acceptance of Vietnamese refugees in Canada. After the fall of Saigon on April 30, 1975, the communist invasion forced 2 million people to seek refuge from oppression and flee their homeland. These refugees embarked on a perilous journey to freedom aboard small unseaworthy boats. This group of refugees became known to the world as “boat people.” More than 250,000 boat people lost their lives at sea due to drowning, illness, starvation, and sexual assault or violence at the hands of kidnappers and pirates.

Canada was among the first countries to respond to the plight of the boat people and to welcome Vietnamese refugees with open arms. Canadians from all walks of life responded without hesitation and became part of a vast international effort dedicated to finding a safe haven for refugees. In the wake of the worst refugee crisis of the century, Canada led the world and changed public opinion from indifference to caring by accepting more than 60,000 refugees who desperately needed a place to rebuild their lives.

In 1986, the United Nations High Commission for Refugees was so impressed by Canada’s role in accepting so many refugees from South Vietnam that the people of Canada were awarded the Nansen Medal for their “major and sustained contribution to the cause of refugees.” This medal is the refugee equivalent to the Nobel Prize and marks the only time in history that an entire country has been so recognized.

For the past 39 years, thriving Vietnamese communities from coast to coast have gathered on April 30 to commemorate their perilous journey, share their heritage and express their gratitude to Canada. As we near the 40th anniversary of the dangerous exodus of Vietnamese refugees, this day of commemoration will be a moment not only to remember memories of loss and grief, but also to express gratitude for Canada’s humanitarian response to the refugee crisis.

The growing and vibrant Vietnamese-Canadian community now encompasses three proud and thankful generations of Vietnamese-Canadians who live in freedom and contribute to Canada’s prosperity. Just as Prime Minister Harper stated during the Lunar New Year celebration in 2015, the Vietnamese-Canadian heritage “is a story of strength and survival, of resilience and renewal, of faith, family and freedom.”

I would like to thank Prime Minister Harper, the Government of Canada, my colleagues in Parliament and Vietnamese-Canadians for envisioning Journey to Freedom Day as a day to honour Canada’s humanitarian tradition of accepting refugees during and after the Vietnam War, to thank Canada for saving our lives, and to commemorate the Vietnamese refugees’ new-found freedom.

For freedom isn’t free, and the boat people paid for their freedom with their perilous journey.

-30-


Senator Thanh Hai Ngo

http://senatorngo.ca/bill-s-219eng/
thanhai.ngo@sen.parl.gc.ca
613-943-1599

 

Déclaration

Le 23 avril 2015

Pour diffusion immédiate

Déclaration du sénateur Ngo à l’occasion de la sanction royale du projet de loi S-219 – Loi sur la Journée du Parcours vers la liberté

Le 23 avril 2015, Ottawa Le sénateur Thanh Hai Ngo a publié la déclaration suivante aujourd’hui en vue de souligner la sanction royale et l’entrée en vigueur du projet de loi S-219 – Loi sur la Journée du Parcours vers la liberté :

« Le 22 avril 2015, le projet de loi S-219 a franchi l’étape de la troisième lecture à la Chambre des communes. Aujourd’hui, je suis heureux d’annoncer que la Loi sur la Journée du Parcours vers la liberté a reçu la sanction royale.

La loi instituant une journée nationale de commémoration de l’exode des réfugiés vietnamiens et de leur accueil au Canada après la chute de Saigon et la fin de la guerre du Vietnam reconnaîtra le 30 avril de chaque année comme la Journée du Parcours vers la liberté ou, comme certains membres de la communauté canado-vietnamienne l’appellent, le Jour de l’avril noir.

Le 30 avril de cette année, à l’occasion de la Journée du Parcours vers la liberté, nous commémorons le 40e anniversaire de la chute de Saigon ainsi que le commencement de l’exode des réfugiés de la mer et l’accueil des réfugiés vietnamiens au Canada. Après la chute de Saigon le 30 avril 1975, l’invasion communiste a forcé 2 millions de personnes à fuir l’oppression dans leur pays et à trouver refuge ailleurs. Ces réfugiés ont entrepris un parcours périlleux vers la liberté à bord de petites embarcations qui n’étaient pas en état de naviguer. Ce groupe de réfugiés a alors été appelé les “réfugiés de la mer” de par le monde. Plus de 250 000 d’entre eux ont péri en pleine mer, noyés, malades, affamés, ou ont été agressés sexuellement et violentés par des ravisseurs et des pirates.

Le Canada a été parmi les premiers pays à réagir à la détresse des réfugiés de la mer et à les accueillir à bras ouverts. Des Canadiens de tous les horizons ont répondu à l’appel sans hésiter, contribuant à ce vaste effort international visant à trouver un refuge sûr aux réfugiés. À la suite de la pire crise des réfugiés du siècle, le Canada a vaincu l’indifférence du monde et éveillé sa sollicitude en accueillant plus de 60 000 réfugiés qui avaient désespérément besoin d’un endroit pour reconstruire leur vie.

En 1986, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a été si impressionné par l’accueil par le Canada d’un si grand nombre de réfugiés du Sud Vietnam qu’il a remis à la population canadienne la Médaille Nansen pour sa “contribution importante et soutenue à la cause des réfugiés”. Cette médaille est l’équivalent du prix Nobel en matière de protection des réfugiés. C’est la seule fois dans l’histoire qu’elle a été décernée à un pays tout entier.

Voilà maintenant 39 ans que les communautés vietnamiennes d’un océan à l’autre se rassemblent le 30 avril pour commémorer leur parcours périlleux, faire connaître leur patrimoine et exprimer leur gratitude à l’égard du Canada. À l’approche du 40anniversaire de l’exode dangereux des réfugiés vietnamiens, souvenons-nous de nos pertes et de nos deuils, et exprimons notre gratitude à l’égard de l’intervention humanitaire du Canada à la crise des réfugiés.

La communauté canado-vietnamienne est en plein essor; elle compte désormais trois générations de Canadiens d’origine vietnamienne dynamiques, fiers et reconnaissants, qui vivent en liberté et contribuent à la prospérité du Canada.

Comme l’a mentionné le Prime ministre Harper lors du Nouvel Lunaire en 2015, l’héritage de la communauté vietnamienne au canada « s’agit d’une histoire de force et survie, de résilience et de renouvellement, de foi, de famille et de liberté. » 

Je tiens à remercier le premier ministre Harper, le gouvernement du Canada, mes collègues du Parlement et les Canadiens d’origine vietnamienne d’avoir songé à faire la Journée du Parcours vers la liberté une journée pour honorer la tradition d’accueil humanitaire du Canada pendant et après la guerre du Vietnam. Je tiens également à remercier le Canada d’avoir sauvé nos vies et de commémorer la liberté nouvellement retrouvée des réfugiés vietnamiens.

Car la liberté a un prix, et les réfugiés de la mer l’ont payée lors de leur parcours périlleux. »

-30-

 

Sénateur Thanh Hai Ngo
http://senatorngo.ca/bill-s-219eng/
thanhai.ngo@sen.parl.gc.ca
613-943-1599

 

This entry was posted in #hanhtrinhtoitudo, Thời Sự and tagged , . Bookmark the permalink.